?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> ?> Red Castel - 883 : "Le Mystère des Ummites"

Red Castel - 883 :
Est le nom de code d’un dossier de la CIA, des plus étrange, sur le sujet OVNI. Celui-ci traite d’une affaire au-tour de lettres, tapées à la machine, de per-sonnages ce présen-tant comme des êtres venu d’une autre pla-nète arrivés sur notre sol en 1950, les Ummi-tes, dont le sigle res-semble à un y cyril-lique Ж.

Ummowoa

Les "Ummites" nous révèlent, dans leur courriers, avoir eu sur leur planète un être comme Jésus-Christ, du nom de UmmoWoa (Ummo-Dieu). Non seulement celui-ci aurait prêché une sorte de bonne nouvelle universelle, mais il aurait été arrêté et condamné pour cela. Sa sentence fut celle de servir de cobaye à la science. Après avoir été atrocement torturé, il mourut sur la table d’opération. Il semblerait que celui-ci ait quitté l’Univers pour se fondre en Woa, produisant ainsi, sur la table, des radiations luminescentes avant de totalement disparaître. Il n’est pas difficile de faire le rapprochement avec l’énigme du Saint Suaire. De plus ses prédications sont à la fois suffisamment différentes pour clairement parler d’un autre cadre historique, et si proche du message de Jésus que cela en est mystérieux. Toutes les humanités sont appelées à atteindre le stade d’OEMIIWOA (Homme-Dieu). Le libre arbitre introduit par Woa dans l’"être" doit permettre à toutes les humanités (forme ultime de l’information créative) de désirer librement suivre l’harmonie que peut être Woa. Ainsi la « Création » est appelée à grandir vers la conscience du « Créateur », seule vérité du « TOUT ». Je vous invite ici à lire le travail théologique du Jésuite Pierre Theilard de Chardin.

Jésus :
(ou Jésus-Christ ; en hébreu Yehoshuah « Yahvé sauve »)
Juif de Palestine, fondateur de la religion chrétienne. L’initiateur du mouvement religieux dont naîtra le christianisme est le personnage principal des quatre Évangiles, qui lui attribuent le titre de Christ – Messie consacré par l’onction de Dieu – et le désignent comme celui qui « sauvera son peuple de ses péchés ». Les débats théologiques portant sur sa double nature, divine et humaine, ne sont qu’un des aspects d’une aventure fulgurante qui a infléchi le sens du destin humain.
Jésus n’ayant légué aucun écrit à la postérité, les témoignages concernant sa vie et son enseignement proviennent essentiellement des récits évangéliques. Or les indications biographiques à caractère purement historique y sont assez ténues. Elles laissent supposer que Jésus est né dans une famille de Nazareth, peu avant la mort d’Hérode le Grand, roi des Juifs reconnu par le pouvoir romain ; vers l’âge de trente ans, il a commencé en Galilée et en Judée une prédication qui a duré tout au plus trois ans et s’est terminée par sa condamnation à mort et sa crucifixion, autour de l’an 30, sous Ponce Pilate, gouverneur romain de la Palestine.

Le problème christologique

Après les Épîtres de Paul, les Évangiles redisent l’importance de la vie terrestre de Jésus. Ils essaient de découvrir en elle les indices permettant de comprendre comment Jésus est le témoin privilégié de Dieu. Le nom « Jésus », employé le plus souvent tout seul dans les Évangiles, rappelle que le Christ a été un être de chair et de sang. Le nom « Christ » exprime, lui, une relation croyante avec Jésus. L’usage s’est établit de réunir les deux noms. La réflexion sur la personne et l’œuvre de Jésus-Christ donne lieu dans le Nouveau Testament à des christologies qui diffèrent par leurs accentuations et le degré de leur élaboration. La proclamation de la résurrection de Jésus étant le point de départ de ces études.

Le tissu le plus
célèbre du monde

Le linge qu’on appelle communément "Saint Suaire","Sindon" ou "Linceul de Turin" est un tissu, qui proviendrait du Moyen-Orient, de 4 mètres 36 de long et de 1 mètre 10 de large et qui se trouve actuellement à Turin. L’appellation de "suaire" vien de la coutume juive d’ensevelir les morts en les enveloppant dans un linge du même type que celui du Linceul de Turin. Le Linceul est un linge taché. On y distingue des traces de pliures, de brûlures, ainsi que des auréoles provenant d’un mouillage du tissu. L’origine de certaines de ces traces est bien connues. Mais le plus étrange est l’empreinte d’un homme nu multi-supplicié avec une longue natte et une barbe bifide. Aucune trace de bijou, ni de vêtement, ni de marque évidente de handicap n’est visible. Toute la matière vivante semble avoir laissé une trace : peau, cheveux, ongles... Cette image semble être celle de Jésus Christ. Ce qui laisse perplexe les spécialiste c’est que la seule explication de la création de l’image sur le tissu est qu’elle a été réalisé au cours d’une durée infinitésimale par une radiation inconnue issue du corps même, enveloppé dans le linge et libéré de la pesanteur.

?> ?> ?> ?> ?> ?> ?>